Asie: le Bangladesh, la Chine et l'Inde

 

En Asie du Sud, nous concentrons nos efforts sur trois des pays en voie de développement les plus peuplés du monde - et donc deux des pays les plus à risque de graves impacts climatiques - le Bangladesh, et l' Inde .

Pendant ce temps, en Chine , notre directrice, Mme Geng Dan, dirige notre travail de création d'un réseau d'acteurs engagés, qui sont membres notamment du Congrès National des Peuples, de la Commission Nationale de Réforme et de Développement, de l'Agence Chinoise des Energies Renouvelables et d'autres acteurs étatiques et non étatiques du secteur des énergies propres.

Le Bangladesh et l'Inde ont tous deux un potentiel technique considérable pour produire de l'énergie renouvelable à partir du solaire, de l'éolien et (dans le cas de l'Inde) de l’hydraulique. Les deux ont connu une forte croissance récente des marchés intérieurs de l'énergie durable. Le Bangladesh a installé plus d'un million de systèmes solaires domestiques hors réseau en moins de deux ans, tandis que l'Inde connait une industrie renouvelable florissante et une croissance rapide de sa puissance solaire et éolienne.


Cependant, nos législateurs des parlements bangladais et indien en demandent davantage. En Inde, où notre groupe opère depuis 2010, ils ont joué un rôle de premier plan en ayant plus que doublé le budget national de l'Inde pour les énergies renouvelables et en faisant passer l'objectif de l'Inde en matière d'énergie renouvelable pour 2020 de 6% à 15% de l'approvisionnement en électricité. Au Bangladesh, pendant ce temps, les députés du Climate Parliament sont à l'avant-garde d'une campagne parlementaire visant à accélérer la création de l'Agence de Développement des Energies Renouvelables et Durables (SREDA).


Notre réseau en Asie du Sud est coordonné par une équipe de six personnes basée à New Delhi, sous la direction de notre directeur régional pour l'Asie du Sud, M. Mukul Sharma.

Au cours des derniers mois, notre groupe de députés au Parlement indien a remporté plusieurs victoires notables, notamment en faisant pression sur le ministère des Énergies nouvelles et renouvelables pour inclure le respect des obligations d'achat d'énergies renouvelables comme condition obligatoire du soutien financier aux services publics d'énergie appartenant à l'État. Ils ont soulevé des questions au Parlement qui ont aidé à persuader le gouvernement de réintroduire son système d'incitation à la production pour les producteurs d'énergie éolienne.

Ils ont fait campagne avec succès après de la Reserve Bank of India afin d'élargir son offre d'obligations d'exonération d'impôts aux producteurs d'énergie renouvelable. Ces campagnes couronnées de succès ouvriront de nouveaux canaux de financement aux développeurs de projets renouvelables, tout en renforçant l'engagement juridique du gouvernement en faveur de l'énergie durable.


Outre les campagnes parlementaires du groupe de Climate Parliament India, nous organisons également une série d'ateliers parlementaires pour sensibiliser et renforcer les capacités des législateurs sur les questions climatiques. Nous élargissons également notre travail au niveau national et nous nous adressons aux législateurs des États d'Odissa, du Karnataka et du Maharashtra, dans le cadre de notre nouvelle initiative conçue pour élaborer des réponses politiques décentralisées au niveau de l'État aux problèmes climatiques et énergétiques.

Suivez nous:

  • Facebook Basic
  • Twitter Basic
  • LinkedIn Basic
  • Instagram

Climate Parliament Belgium is a registered non-profit ASBL

Climate Parliament UK is a registered charity                                                  Conditions d'utilisation