Global Fossil Fuel Subsidies

This IMF paper updates estimates of fossil fuel subsidies, defined as fuel consumption times the gap between existing and efficient prices (i.e., prices warranted by supply costs, environmental costs, and revenue considerations), for 191 countries. Globally, subsidies remained large at $4.7 trillion (6.3 percent of global GDP) in 2015 and are projected at $5.2 trillion (6.5 percent of GDP) in 2017. The largest subsidizers in 2015 were China ($1.4 trillion), United States ($649 billion), Russia ($551 billion), European Union ($289 billion), and India ($209 billion). About three quarters of global subsidies are due to domestic factors—energy pricing reform thus remains largely in countries’ own national interest—while coal and petroleum together account for 85 percent of global subsidies. Efficient fossil fuel pricing in 2015 would have lowered global carbon emissions by 28 percent and fossil fuel air pollution deaths by 46 percent, and increased government revenue by 3.8 percent of GDP.

Risque lié aux actifs échoués en Afrique du Sud à forte intensité de charbon

Alors que les prix des énergies renouvelables continuent de baisser en dessous des prix de l'électricité conventionnelle, la demande future de combustibles fossiles diminue. Les investisseurs du monde entier limitent les investissements dans ce secteur. Les experts ont estimé que des actifs de combustibles fossiles d'une valeur comprise entre 1 et 4 billions de dollars pourraient être bloqués, en fonction de la rigueur de l'action climatique mondiale. L'Afrique du Sud, économie à forte intensité de charbon, est particulièrement menacée dans le contexte de cette transition mondiale imminente. Ce risque découle non seulement de ses revenus d'exportation de charbon, mais également de ses investissements continus dans les capacités nationales en combustibles fossiles. Avec l'impératif national de passer à une économie sobre en carbone, les actifs existants d'une valeur de 31,2 milliards de dollars risquent de se retrouver bloqués. Des études estiment que les investissements futurs prévus mettront en danger d'autres actifs d'une valeur de 25 milliards de dollars. Les pays peuvent éviter de tels risques grâce à une planification climatique à long terme.

Suivez nous:

  • Facebook Basic
  • Twitter Basic
  • LinkedIn Basic
  • Instagram

Climate Parliament Belgium is a registered non-profit ASBL

Climate Parliament UK is a registered charity                                                  Conditions d'utilisation