Amérique latine

Peu de régions sont plus riches en potentiel renouvelable que les nations andines. Elles contiennent de vastes zones de désert et de zones arides, qui fournissent une source illimitée d'énergie solaire. Le sud du Chili possède tout simplement la meilleure ressource éolienne terrestre au monde. Et dans les régions pluvieuses, l'eau tombe en cascade sur les pentes des Andes. Dans la région, notre travail se concentre sur la Bolivie, le Chili, l'Équateur et le Pérou.

 

En réunissant des députés latino-américains avec leurs collègues d'autres régions qui partagent un intérêt pour les énergies renouvelables, nous pouvons les encourager à prendre un leadership plus fort au sein de leurs propres parlements. Nous pouvons les aider à développer des initiatives dans leurs parlements nationaux, et, comme en Asie et ailleurs, nous pouvons les encourager à envisager de relier leurs réseaux nationaux chaque fois que cela contribuerait à créer un approvisionnement en énergie propre moins cher et plus fiable.

 

Comme certains pays asiatiques, les nations andines dépendent dans de nombreuses régions de la fonte des glaces pour leur approvisionnement en eau toute l'année. Une question qui mérite d'être explorée est de savoir comment les énergies renouvelables peuvent contribuer aux stratégies d'adaptation à mesure que les montagnes se réchauffent et que les glaciers fondent. Par exemple, si les communautés montagnardes peuvent construire de petits barrages sans perturber l'écologie des cours d'eau, cela peut aider l'eau à couler dans les aquifères souterrains qui aident à alimenter les rivières pendant la saison sèche à partir des sources montagneuses. Il se peut que des panneaux solaires puissent même être construits sur les ruisseaux de montagne pour s'assurer qu'ils continuent à geler en hiver, fournissant ainsi de l'eau de fonte pendant une plus grande partie de la saison sèche.

 

Notre travail en Amérique latine est dirigé par le Dr Sergio Missana , écrivain, journaliste, éditeur et universitaire basé à Santiago du Chili. Il a été directeur des publications et responsable des relations internationales à la Fondation BBVA de Madrid et membre du conseil de direction du Centre européen des fondations (EFC) à Bruxelles. Il a été directeur des projets internationaux à ESEO, une ONG chilienne travaillant sur le renforcement des capacités en alphabétisation académique en Afrique, et a collaboré avec le Centre africain de recherche sur la population et la santé (APHRC), une ONG basée à Nairobi. Il a été rédacteur en chef du rapport de la Commission de vérité et réconciliation sur les violations des droits de l'homme commises par la dictature militaire du Chili entre 1973 et 1990.

 

Sergio est l'auteur de 13 livres, dont des romans, des essais, des articles de voyage et des livres pour enfants. Il a publié plus de 60 articles journalistiques et universitaires. Il est titulaire d'un baccalauréat en communications sociales et d'un diplôme professionnel en journalisme de l'Université du Chili et d'une maîtrise et d'un doctorat en littérature espagnole de l'Université de Stanford.

Suivez nous:

  • Facebook Basic
  • Twitter Basic
  • LinkedIn Basic
  • Instagram

Climate Parliament Belgium is a registered non-profit ASBL

Climate Parliament UK is a registered charity                                                  Conditions d'utilisation