Nos accomplissements

Green Grid Initiative

La Green Grid Initiative rassemble 30 gouvernements, en provenance principalement de pays en développement et ayant des objectifs ambitieux en matière d'énergies renouvelables. Au sein de ce groupe de leadership mondial nous visons à accélérer la transition vers les énergies renouvelables. L'objectif de cette Green Grid Initiative est de construire la nouvelle infrastructure de réseaux intelligents dont nous avons besoin pour une révolution du renouvelable. Notre approche est très inclusive, nous visons des réseaux d’échelle continentale, qui relient les principales zones industrielles aux zones riches en énergies renouvelables et aux micro-réseaux de villages, permettant ainsi aux communautés locales d'exploiter leurs ressources énergétiques. Jusqu'à présent, 19 pays ont confirmé leur intérêt à nous rejoindre : l'Argentine, le Bangladesh, le Brésil, le Chili, le Costa Rica, la République dominicaine, l'Éthiopie, la Jordanie, l'Inde, l'Indonésie, le Mexique, la Mongolie, le Maroc, le Pérou, les Samoa, le Sénégal, la Tanzanie, la Tunisie et l'Ouganda. Dans la plupart des cas, ces engagements ont été pris par les ministres de l'Énergie ou de l'Environnement en concertation avec Climate Parliament. En tant que réseau parlementaire, combinant un accès à tous les niveaux de gouvernance et une capacité à agir de manière indépendante, Climate Parliament agit en catalyseur pour servir et rassemblé un tel groupe. L'initiative a été lancée lors d'une réunion préparatoire à Mexico en mai 2018.

International Solar Alliance

Nous sommes l'une des trois seules organisations (avec la Banque mondiale et le PNUD) à avoir signé une déclaration conjointe de collaboration avec la nouvelle International Solar Alliance, dirigée par l'Inde. Si des fonds peuvent être trouvés, nous organiserons un sommet solaire parlementaire en conjonction des réunions de l'ISA. L'ISA souhaite également collaborer étroitement avec nous à la Green Grid Alliance. La rédaction du document fondateur de l'ISA a été réalisée lors d'une réunion du Climate Parliament à Lucerne, en Suisse.

 

Initiative d'interconnexion mondiale de la Chine

Climate Parliament est l'une des 20 organisations (pour la plupart de grandes entreprises) parties au conseil d'administration de l'Organisation mondiale de coopération et de développement pour l'interconnexion énergétique (GEIDCO). Il s'agir d'une nouvelle organisation mise en place par la State Grid Corporation chinoise pour promouvoir la connexion électrique longue distance des énergies renouvelables. Climate Parliament apportera un soutien politique aux propositions pratiques faites par GEIDCO pour de nouvelles interconnexions.

 

Un milliard de dollars supplémentaires par an en Inde

Le tout juste retraité ministre indien des énergies renouvelables (MNRE), nous a informé que l'augmentation du budget du ministère au cours des trois dernières années est passé de 200 millions de dollars à 1,2 milliard de dollars par an. Selon ses dires, ceci n'aurait pas été possible sans le soutien du groupe indien du Climate Parlement. Le fort soutien à l'augmentation du financement que nous avons généré au Parlement indien a donné au MNRE le soutien politique dont il avait besoin lors des discussions avec le ministère des Finances.

Pompes à eau solaires

Deux villages tanzaniens où les femmes devaient marcher des heures chaque jour pour aller chercher de l'eau reçoivent à présent de l'eau propre fournie par des pompes solaires, leur permettant de s'attarder à des tâches plus productives. Nous travaillons actuellement à la diffusion de pompes solaires à travers le pays. Nous engageons les fabricants indiens de pompes solaires pour aider à les diffuser à travers l'Afrique. Cette initiative des députés tanzaniens résulte d'un briefing sur les pompes à eau solaires lors de la réunion du Climate Parliament à Lucerne. Pendant ce temps, une initiative des membres du Climate Parliament dans la législature de l'État d'Odisha, en Inde, a conduit le gouvernement de l'État à déployer des pompes à eau solaires mobiles pour aider à faire face à la sécheresse.

Objectifs chiliens en matière d'énergies renouvelables

15 membres du Congrès chilien ont écrit aux ministres de l'Énergie et de l'Environnement leur demandant d'augmenter les objectifs Chiliens en matière d'énergies renouvelables de 30% d'ici 2025 et de 100% d'ici 2050. Après deux ans et demi, nous sommes maintenant sur la bonne voie pour construire un formidable réseau parlementaire en Amérique latine, avec une forte représentation des présidents des commissions clés. Un premier résultat: la majeure partie de la population d'Amérique latine est maintenant représentée dans la Green Grid Alliance.

Renforcer la loi chinoise sur les énergies renouvelables

En 2016, nous nous sommes associés à la Chinese Renewable Energy Industries Association pour lancer un effort visant à modifier la loi chinoise sur les énergies renouvelables, qui doit être renforcée et mise à jour de toute urgence. En mars 2017, 96 membres de l'Assemblée populaire nationale ont ainsi signé un projet de loi, rédigé par nous, appelant à une modification de la loi. Ce nombre de signatures garantit que le projet de loi sera examiné plus tard en 2017 par le Comité de l'APN sur la protection de l'environnement et la conservation des ressources. Le personnel du Comité de l'APN et les fonctionnaires du Département des énergies renouvelables de la National Energy Administration souhaitent vivement que cette initiative aboutisse à un processus de modification. Si tel est le cas, cela pourrait s'avérer être l'une de nos initiatives les plus percutantes.

Collaboration entre la Chine et l'Inde sur les réseaux verts

Nous avons convenu de faire équipe avec le Center for Renewable Energy Development de la Commission nationale de développement et de réforme (le principal organe décisionnel du gouvernement chinois) pour essayer de rassembler des personnalités chinoises et indiennes afin de partager leur expérience sur la construction de réseaux verts. Ce serait une collaboration sans précédent entre les deux géants asiatiques des énergies renouvelables.

Lisez notre résumé du Parlement climat 2017-2018 ici!

Les énergies renouvelables des villages en Inde

Deux villages indiens, un à Odisha et un à Karnataka, se branchent au soleil avec le soutien des fonds de développement régional mis à la disposition de leurs députés, membres du Climate Parliament. Nous travaillons à Delhi pour diffuser de telles initiatives à travers le pays. Les fonds de développement régional pour tous les députés et les législateurs des États totalisent des milliards de dollars, et sont donc une source de financement très importante.

 

Nouvelle agence gouvernementale au Bangladesh

Une Agence de développement des énergies renouvelables et durables est désormais opérationnelle au Bangladesh, Climate Parliament continue de contribuer à la ses planifications. Le ministre de l'Énergie a publiquement confirmé que cette nouvelle agence nationale n'aurait pas été mise en place aussi rapidement sans le soutien du groupe Climate Parliament Bangladesh.

Nouvelle loi sur les énergies renouvelables en Tunisie

Une nouvelle loi forte sur les énergies renouvelables est en cours d'application en Tunisie. Le gouvernement vise à mobiliser 7 milliards de dollars d'investissements privés sur la base de cette loi. La nouvelle loi a été considérablement renforcée à l'Assemblée nationale par des membres tunisiens du Climate Parliament. Ils ont reçu des conseils détaillés de l'ancien député suisse Rudy Rechsteiner, auteur de la loi suisse sur les énergies renouvelables, qui a été aimablement fourni par l'Agence suisse pour le développement et la coopération (DDC) en tant que consultant. Les députés ont surmonté avec succès l'opposition farouche du monopole national de l'électricité.

Exonérations de la taxe solaire

Climate Parliment a joué un rôle clé dans la suppression de la taxe sur la valeur ajoutée des équipements solaires en Tanzanie et au Maroc. Les députés qui ont mené cette action dans les deux pays ont raconté leur expérience du 12 au 13 avril 2017 lors d'une table ronde du Climate Parliament pour l'Afrique subsaharienne qui s'est tenue à Abidjan, en Côte d'Ivoire. Les députés du Bénin, d'Éthiopie, de Côte d'Ivoire, du Kenya, du Sénégal, de Tanzanie et d'Ouganda sont encouragés à faire de même dans leur propre pays.

Suivez nous:

  • Facebook Basic
  • Twitter Basic
  • LinkedIn Basic
  • Instagram

Climate Parliament Belgium is a registered non-profit ASBL

Climate Parliament UK is a registered charity                                                  Conditions d'utilisation